Daniel © Uncanny
Daniel © Uncanny
Dans le cadre de Quartiers en Scène, le Triangle et le Cercle Paul Bert présentent

Mes ami·es m’appellent Daniel

Cédric Cherdel - association Uncanny

Spectacle / danse / récit de vie / musique live
  • ven. 29 mars
    21:00
durée 45 min
  • picto-age-autres + 8 ans
  • picto-pmr PMR
  • picto-billet-solidaire billet solidaire
  • picto-grignoter grignoter

Entre autoportrait chorégraphique et témoignage, cette performance poignante mêle corps, voix et musique.

En 2019, le chorégraphe Cédric Cherdel crée une pièce* pour un groupe de mineurs isolés. Il y rencontre Daniel Nayebi, jeune afghan de 17 ans qui venait de poser fraîchement ses pieds sur le sol français, à Rennes, et dont le rêve est de devenir acteur.
Très vite, ils décident ensemble de créer une performance dans une esthétique épurée pour s’approcher d’une forme « documentaire », en créant une rencontre directe avec les spectateur·trices.
Entre autoportrait chorégraphique et témoignage, cette performance poignante mêle corps, voix et musique. Une invitation à entrer dans le quotidien et la culture de Daniel qui nous confie ses souvenirs et ses rêves…

*dans le cadre du projet « Déplaces » de Danse à tous les étages.

distribution et mentions

Interprétation : Daniel Nayebi
Conception : Cédric Cherdel
Création musicale : en cours de recrutement
Conception scénographie et création lumière : Cédric Cherdel

Production : Association Uncanny
Avec le soutien du Triangle - Cité de la danse, scène conventionnée d’intérêt national - Rennes
L’Association Uncanny est conventionnée par l’État – Direction Régionale des Affaires Culturelles des Pays de la Loire, et soutenue par le Conseil Régional des Pays de la Loire, le Conseil Départemental de Loire-Atlantique et la Ville de Nantes.

biographie Cédric Cherdel

Après des études de cinéma à l’université de Montpellier, Cédric Cherdel intègre en 2008 le master professionnel des arts de la représentation à Tours. Dans ce contexte, Cédric va développer et ouvrir ses pratiques chorégraphiques notamment auprès du projet de Bernardo Montet (CCN de Tours) et des artistes invité·e·s à participer à celui-ci : Thomas Ferrand, Susan Buirge, Latifa Laâbissi… A cette époque, il se forme en tant qu’interprète en participant à de nombreux projets de création amateurs avec Isabelle Chad, Martine Pisani, Odile Azagury, Thierry Bae…
En 2010, il intègre la licence professionnelle “De l’interprète à l’auteur” créée par Maguy Marin au CCN de Rillieux-la-Pape ; puis en 2011, le master Essai, performance et chorégraphie au CNDC d’Angers, sous la direction artistique d’Emmanuelle Hyunh où il esquisse ses premiers travaux : Aphrodisia (2012) et Tanabata (2013).
Suite à sa rencontre avec Min Tanaka, chorégraphe et danseur, Cédric décide de se former au Reiki, soin énergétique japonais et au massage traditionnel thaïlandais à L’International Training Massage School de Chiang Mai (Thaïlande) ; des pratiques qu’il utilise comme des outils au service de la danse.
En 2013, Cédric Cherdel s’installe à Nantes et fonde l’association UNCANNY. Il crée successivement Champions (2014), Politesse (2015), Nuage (2016) et Assis (2017).
Intéressé par la pédagogie, Cédric se forme aux méthodes d’éducations actives au sein de l’association CEMéA Centre (1998-2010) à différents « postes » (formateur, intervenant, membre du conseil d’administration…). Dans ces expériences, il rencontre et développe des outils de transmission qu’il applique aujourd’hui dans ces projets pédagogiques en danse auprès de différents publics : scolaires, empechés, porteurs de handicap…
De 2014 à 2017, il est artiste pédagogue au projet de sensibilisation « jumelage danse » mis en place par la scène nationale Les Quinconces - l’Espal au Mans.
En 2017, il est invité à intervenir dans la formation « Santé mentale - pratique de la danse en institution » des CEMéA.
Sur les saisons 2019-2020 et 2020-2021, Cédric est artiste compagnon de Musique et Danse en Loire-Atlantique.
Le travail chorégraphique de Cédric Cherdel explore la question du geste, de sa construction à sa réception. Le geste est un outil du sensible qu’il élabore dans une pensée globale du corps. Son travail utilise cet outil pour que la réception de ses travaux interroge des représentations de l’étrangeté.
L’étrangeté naît dans l’écart entre la construction du geste et sa perception laissant libre l’imagination du spectateur. La danse devient une recherche constante dans son exécution autant qu’une négociation entre les représentations possibles qui surgissent à travers le travail du geste chorégraphié.

partenaire
billetterie Billetterie

Tarifs

9€ tarif unique
4€ SORTIR !
2€ SORTIR ! enfant
6€ > adhérent·es du CPB